JooMix

La Crèche : La Maison des Enfants

Untitled 13C’est le droit de chaque enfant d’appartenir à une famille aimante, d’avoir une maison et d’être couvert d’attention et de soins de ses parents. Bien que nous soyons au 21e siècle, nous vivons toujours l’histoire de la Mangeoire qui s’est produite il y a bien longtemps – l’histoire du premier enfant, laisser à lui-même face à un mystérieux destin.

En revenant 100 ans en arrière et même avant, en 1884, les sœurs de la Charité de St Vincent de Paul s’installèrent à Bethléem pour y poursuivre la mission de s’occuper des malades. Elles fondèrent alors l’hôpital. L’hôpital dispensait des soins généraux et recevait des malades de l’ensemble de la région. En 1985, l’hôpital fut fermé pour déficit budgétaire. En 1989, l’hôpital se spécialisa et devint une maternité et ce, grâce à la coopération entre les Sœurs de la Charité et l’Ordre de Malte.

La mission des Sœurs de la Charité fut étendue quand elles commencèrent à recevoir des bébés devant leur porte.

Durant l’année 1905, un orphelinat pour enfants abandonnés fut fondé sous le nom de La Crèche. Cet endroit devint une maison d’accueil pour ces enfants et un abri pour les femmes menacés et obtint le nom de la Crèche de la Sainte Famille.

Untitled 12Comme nous le savons tous, les valeurs, les normes sociales, la religion et la tradition dans le monde arabe interdit toute relation entre homme et femme en dehors du mariage. Or, si une femme venait à enfreindre ce principe, l’honneur de la famille ne pourrait être sauvé qu’en la rejetant ou en la tuant. Dû à ce phénomène, les femmes ayant réussi à cacher leur grossesse doivent abandonner l’enfant. D’autres, malheureusement, se donnent la mort en tentant d’avorter par elle-même. Les dernières se voient assassinées, elles ainsi que l’enfant.

De nombreux enfants sont nés avec des malformations et un retard mental dû au manque d’attention et de soins de parents. Notre mission est donc de lutter pour ce droit à la vie, de garantir un abri rassurant pour les enfants et d’assurer une bonne naissance et protéger l’enfant et la mère.

Untitled 2En raison de l’alourdissement du nombre de problèmes sociaux, la Crèche a étendu ses services : elle reçoit des enfants souffrant de crise familiale grave, ceux issu de familles brisées, de parents divorcés, un parent accro aux stupéfiants etc. Nous sommes également un refuge pour les enfants ayant souffert de violences domestiques et toute autre violence en général.

La crèche est divisée en plusieurs sections arrangées par âge, afin de répondre au mieux aux besoins de chacun.

L’âge des enfants hébergés par la Crèche va de 0 à 6 ans.

Les enfants sont accueillis peu importe leur religion, leur race où leur origine. Ils sont tous un cadeau de Dieu ; qui peut donc les rejeter ?

Nous croyons qu’un enfant n’a pas seulement besoin d’un abri, mais aussi et surtout de beaucoup d’amour qui le couvre. Nous avons donc développé une crèche pour les accompagner dans les étapes de la croissance.

Untitled 5Nos valeurs nous font penser que personne ne devrait vivre isolé de la société et nous ne souhaitons pas que nos enfants soient stigmatisés. C’est pour cela que nous avons ouvert les portes de notre crèche à des enfants externes. Nous mettons une priorité aux familles ne pouvant payer une crèche classique mais nous acceptons aussi des enfants issus de familles moyennes. Par cette action, nous intégrons nos enfants à la société et les enfants venant de familles pauvres peuvent grandir de manière harmonieuse.

Les enfants sont divisés par section selon leur âge. Chaque groupe a trois accompagnateurs lors de la journée.

Nous voulons le meilleur pour nos enfants, c’est pourquoi nous employons une équipe spécialisée à la Crèche et à l’orphelinat.

Les enfants externes reçoivent le repas du midi, du lundi au samedi.

Nous avons quatre enseignantes à la crèche en plus du superviseur et de l’entraîneur. Nous organisons le programme sous la surveillance de l’Université de Bethléem.

Untitled 6C’est parce que nous sommes aux étapes essentielles de création d’un état, la mission est bien difficile : les règles de défenses des droits des femmes et des enfants n’existent pas, sans compter les lois non respectées ou ignorées.

Le nombre d’enfants est en constante augmentation et les cas d’abandons sont plus difficiles qu’auparavant. Le niveau de violence a augmenté dans la région et les premières victimes sont femmes et enfants.

La situation actuelle du pays est incertaine et le futur vague. La violence monte et l’ignorance est le carburant de la crise d’aujourd’hui.

Il est difficile de changer le visage d’une société où la religion et les traditions sont prédominantes dans la vie des gens et dans le système social.

Avec courage, nous essayons de prendre nos responsabilités en main en soutenant femmes et enfants. Notre mission demande un fort sentiment de solidarité, d’humanité et de compréhension de l’autre. Nous prenons toute responsabilité pour faire face aux obstacles qui existent dans notre société en protégeant les femmes et les enfants menacés de mort. Notre mission n’est pas facile mais nos forts idéaux nous donnent la force de continuer à jouer notre rôle.

 

Comment nous Contacter!

Hôpital Français, 318, chemin Paul VI, Bethléem

by Phone: 00972-2-2744142/3

by Fax: 00972-2-2745277

by e-mail: info@creche.ps

or remplissez le formulaire Sur notre page contact

 

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter Creche Daughters of Charity pour être tenu au courant des dernières nouvelles, événements et plus encore!